Ce blog à pour but d'illustrer les différentes façon de camoufler ou cacher son adresse email de sorte à échapper aux spammeurs et leurs courriels publicitaires non sollicités. Il existe des service trés facile à utiliser, gratuit, permettant de recevoir des mails sans avoir besoin de créer de boite aux lettres. Les utilisations sont multiples, mais la principale est celle qui permet de récupérer un mot de passe pour s'enregistrer sur un site, un forum, un site de service, etc.

21 septembre 2006

Échapper aux formulaires d'inscriptions

Vous voulez lire un article du New York Times... mais voila, arrivé sur la page en question, le site vous demande de vous identifier... obliger de remplir des cases, voire même de donner votre adresse mél pour recevoir un code pour, enfin, avoir accés à la page.



Super pénible non ?

Mais vous vous doutez bien que quelqu'un d'autre à déjà saisie des codes fantaisistes, et qu'il s'en fiche de les partager avec vous non ?

Eh bien oui. Il suffit de se rendre sur BugMeNot (http://bugmenot.com), et de copier coller l'adresse du site que vous voulez consulter. Dans le cas ci dessus, je voulais consulter un article sur les vins français du New York Times à l'adresse suivante : http://travel2.nytimes.com/2005/10/30/travel/30burgundy.html?n=Top%2fFeatures%2fTravel%2fDestinations%2fEurope%2fFrance

Donc, je copie colle cette adresse dans BugMeNot

je click sur Get logins, et je récupère une liste d'identifiants/mots de passe.



Je rentre cette adresse sur le formulaire du New York Times



Et Oh! Miracle ! Ça marche, je peux lire mon article du journal !



Il ne faut pas oublier d'être sympa, et de clicker sur le YES en vert sous la question Did this login work out for you ? (Est ce que cet identifiant à marché pour vous ? Oui).

Il se peut que ça ne fonctionne pas. Dans ce cas voyez les méthodes de création de boites aux lettres temporaires cités ci dessous, enregistrez vous, et n'oubliez pas de rentrer ces identifiants sur bugmenot (en bas de la page) pour que tout le monde en profite !

Aucun commentaire: